1.10 – Musique et crépuscule (2)

Entendre et comprendre, avec l’histoire d’une petite fille qui se rend à la foire (11).

Objectifs

  • écouter l’extrait
  • étudier le vocabulaire
  • réécouter l’extrait, y distinguer les termes étudiés, et tenter de comprendre le récit

L’extrait sonore

« U camminu di i bachi rossi »1 (p.58, p.60)

Lieux

 
 

 
 
* Remarque 2 :
Dans le sud, il peut y avoir les deux prononciations suivant le lieu. Dans certains endroits, on dit [a k’aza] (a kasa), dans d’autres on prononce [a g’aza] (a gasa). Consulter la carte phonétique de la BDLC (casa) pour avoir des indications plus précises.

 

 
* répondre (en corse) à la question. 3

 

 

 
 
* Remarque :
Dans le sud, il peut y avoir d’autres prononciations suivant le lieu. Par exemple, dans certains lieux, on dit [u v’oku] (u vokou), dans d’autres on prononce [u v’ogu] (u vogou). Consulter la carte phonétique de la BDLC (focu) pour avoir des indications plus précises.
 

 

Actions

 

 

 
> On peut, apparemment, exprimer la négation de ces deux manières (bien qu’il semble y avoir quelques divergences sur l’aspect obligatoire ou non de l’élément postposé au verbe). 4

 
 

 

 

 

 

 


  1. Carulina da zitidduccia à ghjuvanotta (de Ghjuvan Micheli Weber, édité par le CRDP de Corse (2012), lu par Maria Ghjiseppa Santoni, Ghjuvan Micheli Weber, Tiadoru Courteaud)  – Dialettu di u Celavu è a Mizana (Suttanacciu, Gravona), Piste 7. Concernant les ressources utilisées (images, textes et bandes son), voir Crédits et droits d’auteur
  2. Ces deux enregistrements sonores (tout comme ceux utilisés pour traduire il y a, ci-après) proviennent des pistes 35 et 14 du manuel Cuntrasti. Cf. Bibliographie et Crédits et droits d’auteur.
      
  3. Cette question est un extrait de la piste 8 de [UCor.]. La réponse est une phrase constituée à l’aide d’extraits mis les uns à la suite des autres ([Cun.], piste 12 (Suttanacciu)). 
  4. [Co23.], p. 260-261 : « Selon P. Marchetti, le corse ùn  fonctionne exactement comme l’italien non , c’est-à-dire que micca  (mica  en italien) sert de renforcement occasionnel. D’autres en revanche pensent que micca  est quasi obligatoire à l’exception d’un nombre limité de cas. (…) » ; [UCor.], p. 23 ; Apprendre la langue corse | la forme négative, Linguanostra | la tournure négative, A lingua corsa | nun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s