À propos

J’essaie d’apprendre le corse.

J’ai commencé par chercher quelles ressources je pouvais trouver sur Internet. Il y en a quelques unes. Certains auteurs de site tentent même d’inclure dans leur démarche une approche didactique, en pensant à celui ou à celle qui partirait de zéro. Mais ces ressources restent peu nombreuses, et plutôt éparpillées.

D’autre part, la langue corse est diverse : sa prononciation (et parfois même son orthographe, voire son lexique) varie en fonction des lieux. Trouver des exemples sonorisés est donc primordial, mais difficile.

Et pour corser (sans mauvais jeu de mots…) la situation, le parler corse que je souhaite apprendre est une des variantes du suttanacciu (ou corsu suttanu ou pumuntincu), à savoir le corse du sud. Or les ressources d’apprentissage du corse enseignent majoritairement le corse du nord. J’ai cependant trouvé quelques documents qui concernent le parler de la région centrale de la Gravona qui est géographiquement proche du lieu dont je souhaite apprendre la langue. C’est donc sur ces documents que je vais fonder mon apprentissage.

Pour surmonter ces trois principales difficultés, j’ai souhaité me construire un espace qui m’aiderait dans ma progression : une sorte de carnet de notes, pour me souvenir et pour m’exercer.


 
En savoir davantage sur ma démarche
et sur la manière dont j’aborde l’apprentissage de la langue corse

Localiser "U Paesi" (le village qui m’est cher)


 
Au visiteur qui se serait perdu dans sa navigation et serait arrivé fortuitement sur ce site, j’adresse cette parole d’excuse : je ne suis ni linguiste, ni professeur. Tout ce qui figure dans ces pages n’est que le cahier d’étude de quelqu’un qui tente d’apprendre le corse.

J’espère ne pas commettre trop d’erreurs et ne pas écrire trop de bêtises ; si tel est le cas, je remercie d’avance la bonne âme qui m’en fera part. (elevu@taccuinu.org)

 

– modifié le 17 septembre 2015 –